6 Novembre 2014

Satellite

La norme Cubesat répond à un cahier des charges bien précis : cube d'arête 10 cm, poids 1 kilogramme, consommation 1 Watt. Ces chiffres rangent le satellite Robusta entre la classe des nano satellite (1 à 10 kg) et celle des pico satellites (inférieur à 1k). Malgré de si petites dimensions, les panneaux solaires doivent être répartis de façon optimale pour fournir 1 W à la batterie. Celle-ci alimentera différentes cartes électroniques. Cette puissance représente moins que celle d'une lampe d'abat-jour.

Le satellite est constitué d'une structure rigide dans laquelle sont placées quatre cartes. La carte "radiocommunications" permet l'envoi des données (télémesures) et reçoit les télécommandes de la station sol. La carte "gestion et distribution de la puissance" répartit l'énergie électrique issue des panneaux solaires et des batteries aux différentes cartes aux moments opportuns. La carte "contrôleur" est le cerveau du satellite, elle gère l'ordonnancement des autres cartes et stocke les télémesures en attendant le passage au dessus d'une station sol. La carte "expérience" est la charge utile du satellite. Elle contient les composants dont la dégradation sera mesurée tout au long de la mission, mais aussi les composants servant à relever les conditions environnementales de la mission (température, dose de rayonnement).

Synoptique du satellite
Synoptique Robusta et sa station sol
Structure et cartes du satellite
Modèle CAD de la structure et des cartes